L'ICA en quelques dates

ICA | 9 March 2016

L'ICA au XXe siècle

1931 - Sous l'égide de la Société des nations, l'Institut de coopération intellectuelle crée un Comité permanent des Archives.

1934 - Le comité publie le premier Guide international sur les archives.

1948 -.Création du Conseil international des Archives (ICA) le 9 juin (journée retenue depuis comme Journée internationale des archives), dans le cadre du développement d'organisations non gouvernementales par l'UNESCO. Charles Samaran, directeur général des Archives de France en est le premier président. L'ICA entame sa coopération ininterrompue avec les organisations sœurs que sont l'IFLA, l'ICOM et l'ICOMOS.

1950 - L'ICA tient sa première assemblée et son congrès. Archivum, le premier organe official de l'ICA est créé pour faire paraître les actes de ce premier congrès. Pendant toute la Guerre froide, l'ICA insiste sur l'ouverture des archives aux historiens sans considérations politiques, grâce au soutien matériel et intellectuel de l'UNESCO : l'ICA appuye ainsi le concept de partage d'archives par le biais de programmes de microfilmage et par la publication entre 1958 et 1984 des 60 tomes du Guide des sources de l'histoire des nations.

1960 - A l'occasion des indépendances dans de nombreux pays, l'ICA fournit des programmes pour mettre en place leur propre politique d'archivage, tout en créant les branches correspondantes de l'ICA. Au début des années 1970, presque tous les pays ont mis en place des services d'archives.

1968 - Création de la première branche régionale en Asie du Sud-Est (SARBICA) afin de permettre à des pays partageant les mêmes conditions de développement de participer aux travaux de l'ICA et de collaborer. En 2009, l'ICA compte 13 branches.

1970 - Création du Comité pour le développement des archives. Il a pour outil le Fond international de développement des Archives (FIDA) qui soutient les archives dans les pays émergents.

1976 - Naissance des 2 premières sections (Associations et Organisations internationales), qui permettent aux collègues partageant des questions professionnelles de se réunir. En 2009, 13 sections couvrent diverses dimensions de la pratique professionnelle.

1979 - Grâce à une coopération étroite avec l'ICA, l'UNESCO lance la publication des Etudes RAMP qui traitent des sujets professionnels fondamentaux, sont confiées des experts et sont publiées en plusieurs langues. Ces études se trouvent sur le site de l'UNESCO.

1993 - Démarrage d'une collaboration intensive avec le Conseil de l'Europe pour promouvoir la modernisation des archives en Europe. L'ICA insiste également sur l'importance de l'ouverture des archives.

1994 - L'ICA publie sa première norme ISAD/G, Nome internationale pour la Description archivistique. Ce texte est rapidement adopté par les archiviste du monde entier et lance la démarche de production d'une série de normes pour la description des fonds.

1995 - La Déclaration de Guangzhou du Comité exécutif recommande une approche pragmatique dans le règlement de la question des revendications d'archives liées aux déplacements documentaires suite aux guerres et à la colonisation. L'ICA et l'UNESCO fournissent les principes et les conceptions juridiques, tandis que l'UNESCO met en avant la notion d'héritage partagé.

1996 - Adoption du Code de déontologie.

1996 - Premier Congrès international en dehors de l'Europe et de l'Amérique du Nord, tenu à Beijing. La Chine prend la présidence de l'ICA pour quatre ans à l'issue du congrès.

1997 - Le Conseil de l'Europe publie le document de référence de l'ICA pour faciliter le réglement des revendications d'archives.

 

L'ICA au XXIe siècle

2000 - Le Conseil de l'Europe promulgue, suite à un lobbying intense de l'ICA, la Recommandation R13 qui définit une politique européenne en matière d'accès aux archives.

2001 - Le Conseil de l'Europe promulgue la Recommandation R15 sur l'enseignement de l'histoire et les conséquence de sa politique d'accès aux archives.

2003 - L'Archevêque Desmond Tutu prononce le discours d'ouverture lors de la séance pleinière de la Table ronde des archives au Cap, Afrique du Sud.

2007 - La première version de la boîte à outils "Archives et Bonne gouvernance", élaborée par la branche PARBICA, est présentée à Nouméa (Nouvelle Calédonie).

2008 - L'ICA célèbre son 60e anniversaire et tient son congrès à Kuala Lumpur en Malaisie.

2009 - L'ICA réunit sa commission de programme à Montevideo (Uruguay) qui prend des décisions majeures en matière de financement. Malte, plus petit pays de l'Union européenn, accueille la Conférence Internationale de la Table Ronde des Archives.

2010 - L'ICA réactive le FIDA (Fonds international de développement des Archives) en nommant un conseil d'administration et en lançant un appel à projets. La Corée du Sud accueille la réunion du Comité exécutif de l'ICA dans le cadre de la première exposition internationale Culture et Archives (IACE 2010, Séoul, Corée du Sud, juin 2010). A l'occasion de son Assemblée générale, l'ICA adopte la Déclaration universelle sur les archives.

2011 - Le 10 novembre, la Conférence générale de l'UNESCO adopte en séance plénière la Déclaration universelle des archives. 

2012 - Assembleé générale annuelle lors du Congrès international à Brisbane, en Australie. Les membres adoptent de nouveaux statuts qui : permettent aux membres (institutionnels) de catégorie C de voter; changent l'AGM en Assemblée générale; suppriment la CITRA en faveur de la Conférence Annuelle ouverte à tous les membres; mettent en place le Forum des Archivistes Nationaux (FAN). L'AGM a également approuvé les Principes relatifs à l'Accès aux archives, en reconnaissant la distinction entre autorité légale pour l'accès et publication d'instruments de recherche.

2013 - Première Conférence Annuelle, organisée sur la base de l'autofinancement à Bruxelles et qui a attiré plus de 500 participants.