La Déclaration Universelle des Archives - UDA

La Déclaration Universelle des Archives a été initiée par Le Conseil International des Archives ICA et adoptée à Paris par l'UNESCO le 10 novembre 2011.

 

"L’UNESCO reconnait le rôle important que les archives jouent dans le soutien des droits démocratiques des citoyens,

  1.     Félicite le Conseil international des Archives pour son travail d’élaboration de la Déclaration Universelle des Archives ;
  2.     Fait sienne la Déclaration universelle des Archives telle qu’élaborée et adoptée par le Conseil International des Archives ;
  3.     Encourage les États membres à s’inspirer des principes énoncés dans la Déclaration Universelle des Archives lors de la planification et de la mise en application de futures stratégies et programmes au niveau national."

 

 

Le document, traduit en plusieurs langues, assure la préservation et l'accessibilité universelle du patrimoine documentaire mondial.  Les archives protègent les droits de l'Homme, établissent une mémoire collective et soutiennent les gouvernements responsables et transparents.

 

La Déclaration est un appel à l'action et cherche un engagement sur les questions d'archives par les gouvernements, les décideurs et le grand public.  

Le Conseil International des Archives vous propose :

  1. de télécharger le document dans votre propre langue
  2. de l'afficher dans votre bureau ou dans une pièce commune à votre institution, et
  3. de signer le registre en ligne de la Déclaration.  

Il est essentiel de connaître le texte fondateur de notre profession et de soutenir les archives pour un meilleur avenir.  

Nous comptons sur vous pour partager la Déclaration et le lien pour le registre sur vos réseaux sociaux et listes de distribution. 


“En signant la Déclaration Universelle des Archives UDA en ligne, vous dites que vous vous sentez concernés par les droits civiques et le patrimoine documentaire.
En signant ce Registre, vous soutenez les archivistes du monde entier qui travaillent sans relâche pour protéger et préserver les archives afin qu'elles soient accessibles pour les générations à venir.
En signant ce Registre, vous reconnaissez que prendre soin des archives est de la responsabilité collective des citoyens, des décideurs, des détenteurs d'archives privées ou publiques et des archivistes.
Près de 4 000 personnes ont déjà donné leur appui à l'UDA en signant le Registre et je vous incite fortement à faire de même. Triplons ce nombre avant la Journée internationale des Archives le 9 Juin 2017! "

David Fricker, President du Conseil International des Archives ICA

Pour obtenir une affiche de la Déclaration et signer le registre en ligne
Pour plus d’informations contactez Claude Roberto, Groupe d’Experts en Sensibilisation de l’ICA, Roberto@ica.org

La première version de la Déclaration a été écrite par des archivistes au Québec en 2007. Epaulée par un groupe de travail international, la Section des Associations Professionnelles de l’ICA (SPA) a ensuite développé le texte afin qu’il puisse toucher une audience universelle, prenant en compte les différences de langage, de culture et de tradition archivistique. C’est également SPA qui a insisté vigoureusement pour qu’elle soit adoptée par l’ICA dans son ensemble, ce qui a généré de nombreux débats stimulants au sein de l’organisation avant d’obtenir l’approbation unanime au cours de l’AGM d’Oslo en Septembre 2010.

Depuis lors, la communauté archivistique internationale a travaillé sans relâche afin de voir la déclaration adoptée par l’UNESCO. La décision d’aujourd’hui est le résultat du travail intense mené par Papa Momar Diop, ambassadeur du Sénégal à l’UNESCO et ancien Archiviste National du Sénégal. Il a été efficacement soutenu par Jens Boel, Chef du service des archives de l’UNESCO et par des membres actifs du réseau de l’ICA à travers le monde.

Le défi est maintenant d’exploiter la Déclaration au maximum afin que les archives se débarrassent de la perception désuète de leur rôle, et qu’elles retrouvent leur place légitime en tant qu’élément de première importance au cœur de l’administration publique et au centre de la mémoire sociale.

Cliquez ici pour trouver la Déclaration universelle des archives dans plus de 20 langues !

Cliquez ici pour voir le rapport de la Commission CI de l'UNESCO (Débat n°9)