3. Utilisation de documents et d’archives à des fins juridiques, de défense et de promotion ou dans le cadre d’un processus de réconciliation