Archives et BD à Séoul 2016 - Jeudi 8 Septembre 11h45-13h15

ICA | 21 July 2016

Date : Jeudi 8 Septembre 2016 11h45-13:h5

Salle : 327

Thème : 5. Diversité et harmonie entre cultures archivistiques et sociétés

SESSION 6.10 / P124 Proof, power - and prying. Archives, archivists and archival users as perceived in comics, manga and graphic novels

 

Archives et BD à Séoul 2016

Drôle de thème, vous dites-vous ? Certes, mais tout à fait pertinent.

Ne vous êtes-vous jamais interrogé sur le regard que porte le reste du monde sur nous autres, archivistes ? N’avez-vous jamais trouvé amusante (ou énervante) la manière dont notre profession est représentée dans les films ou dans les romans ?  Et pourquoi toute cette poussière ?

Pour ma part, je trouve cela tout à fait fascinant, mais je suis surtout frappé par la façon dont nous sommes perçus et décrits par les auteurs de bandes dessinées, de mangas et de romans graphiques. Alors que de nombreuses bandes dessinées ne contiennent aucune référence aux thèmes archivistiques, d'autres en regorgent. Parfois, l’histoire connaît un revirement grâce à la découverte d’un document important, à sa perte ou à sa destruction. Les romans graphiques offrent de nombreuses occasions de voir comment réunir des preuves documentaires, tenir un journal, écrire une correspondance ou procéder à l’examen minutieux de piles de documents. Il est même courant d’y voir des cas d’effraction ou de recours à d’autres moyens illégaux pour mettre la main sur un document ou détruire un fichier. Le décor peut être réaliste, comme un commissariat de police, mais peut également avoir l’air plus fantastique, comme dans une fable. Parfois, on retrouve les archives telles qu’on les connaît, et parfois représentées de manière tout à fait étrange et inattendue.

Au Congrès 2016, je présenterai un exposé dans lequel je réunirai de multiples exemples de ce type, puisés dans des bandes dessinées de natures diverses et variées, et les analyserai du point de vue de l’archiviste.  Le thème du congrès (Archives, Harmonie et Amitié) est original et audacieux, et je suis curieux de découvrir les contributions des divers pays sur ce thème. Dans mon exposé, je compte également aborder brièvement cet aspect, tout en démontrant que les archives peuvent également servir d’outil au pouvoir comme à l’abus de pouvoir.

Cela fait 36 ans que j’observe l’évolution de l’ICA, et je suis ravi de constater les progrès réalisés par l’organisation. J’attends le Congrès 2016 et ses nouveaux apports avec impatience.

J’espère vous retrouver à Séoul.

Arne Skivenes, Archiviste de la Ville de Bergen, Norvège.