Conférence "Archives et Etat moderne : legs historiques et visions pour le futur" (Le Caire, Egypte, décembre 2010) -

Author(s):

Arab Regional Branch

Date Added:

1 Décembre 2010

L'ICA renforce ses liens avec le monde arabe.

David Leitch, secrétaire général de l'ICA, et Christine Martinez, secrétaire générale adjointe (Programme) ont tous deux participé à une conférence internationale sur «Les archives et l'État moderne : héritages historiques et visions pour le future», organisée par les Archives nationales d'Égypte au Caire du 17 au 19 Décembre 2010.

La conférence a attiré un bon nombre d'archivistes et de chercheurs égyptiens, ainsi que des représentants de la Tunisie, de la Libye, de la Jordanie, de l'Arabie Saoudite, de Dubaï, Koweït, Oman, Qatar et de Jérusalem-Est.

Lors de la cérémonie d'ouverture à l'Opéra le soir du 17 Décembre, le Dr Abd Al-Wahed Al-Nabawey, président des Archives nationales d'Egypte, et le Dr Saber Arab, président de la Bibliothèque nationale et des Archives d’Égypte, ont prononcé une courte allocution et ont tous deux réaffirmé le rôle essentiel des archives dans la modernisation de l'État.​

Le Dr. Rifaat Hilal, ancien président des Archives nationales et maintenant conseiller au ministère de la Culture, a passé en revue les activités récentes d’ARBICA en sa qualité de premier vice-président de la branche. Dans son discours, David a souligné l'importance croissante de la langue arabe à l'ICA. Il a également retracé l'histoire de l'organisation et des initiatives actuelles pour la réformer considérablement.

Après les discours, les participants ont gratifiés d’un étonnant concert de musique arabe traditionnelle, dont les chants expressifs ont suscité une réelle émotion.

Le 18 décembre, Christine a présenté le programme professionnel de l'ICA aux participants à la conférence (voir la présentation jointe). Elle a souligné que l'ICA met plus que jamais à disposition des financements pour les initiatives de programme, et a décrit les nombreuses opportunités qu’ont maintenant les collègues arabes de s'impliquer davantage dans l'organisation. Le lendemain, nous avons fait une visite des Archives nationales, où nous avons été particulièrement impressionnés par le centre de restauration et la salle de lecture « dernier cri ». La visite de l'ancien bâtiment de la bibliothèque nationale, avec sa somptueuse exposition de manuscrits, était absolument fascinante.

Dans la soirée du 19 Décembre, nous avons été invités à assister à une séance de questions/réponses d’ARBICA. Nous avons été très sollicités au sujet des plans de l'ICA pour fournir davantage de soutien aux collègues dans le monde arabe, et en particulier plus de contenu en langue arabe. Le Secrétariat de l'ICA a souligné qu’il serait heureux d’accueillir à Paris, en détachement, un(e) collègue qualifié(e) en langue arabe, si le salaire était payé par l'institution à laquelle il (elle) appartient.

De bien des façons, la Conférence du Caire a été une conclusion appropriée et mémorable à une année très active pour le Secrétariat de l'ICA. Comme nous l’a rappelé notre visite des pyramides de Gizeh, l'Egypte a donné au monde une grande civilisation. Ses Archives nationales sont maintenant en train de devenir un important centre d'excellence dans la région. Il est extrêmement encourageant de constater que les collègues de tant de pays arabes prennent un vif intérêt à l'ICA, et exigent que nous n'épargnons aucun effort pour répondre à leurs attentes.

Téléchargements