Conférence ICA Roma 2022

Le Conseil International des Archives est heureux d'annoncer, en collaboration avec SOS Archivi et Symposia Srl, que la 9e conférence de ICA se tiendra à Rome en 2022 du 19 au 23 septembre.
 
L'édition 2022 de la conférence de l'ICA est réalise en partenariat avec ANAI, DGA et le Bureau des Congrès de Rome et du Latium.
 
 

Le thème de cette édition voit les Archives comme un moyen de combler un fossé transversal et à plusieurs niveaux.

Les sociétés contemporaines sont plus que jamais marquées par la diversité : une multitude de communautés, de cultures, de langues, d'institutions et de technologies cohabitent dans un espace commun et forment le socle de nos sociétés aux multiples facettes. Il faut impérativement réduire les écarts entre l'international et le local, le public et le privé, le centre et la périphérie, la majorité et les minorités, les droits et les devoirs, les technologies de pointe et les technologies rudimentaires (pour ne citer que quelques exemples) pour favoriser l'essor d'une société dans laquelle toutes les composantes peuvent coexister et prospérer.
 
Les archives jouent un rôle crucial dans cette optique, dans la mesure or elles incarnent et représentent les valeurs d'une société (en un mot, son identité) de manière dynamique. Elles ne sont pas des réceptacles passifs de notre histoire. Il s'agit au contraire d'agents proactifs qui façonnent notre mémoire. Par conséquent, elles constituent un atout stratégique pour réduire ces écarts. D'autre part, les archives doivent également pallier les lacunes internes qui nuisent à leur mission et entravent leur utilisation?; dans un monde où les technologies sont en constante évolution, les archives s'efforcent de gérer de nouveaux supports, formats et procédés.
 
Les obstacles à surmonter sont de taille. Les archives doivent :

  •  combler le fossé numérique et composer avec des technologies, des méthodes et des environnements inédits et novateurs (tels que les chaînes de blocs, l'analyse des mégadonnées, l'internet des objets, la réalité virtuelle, la réalité augmentée, l'intelligence artificielle, les techniques algorithmiques et la ludification);
  •  combler le fossé culturel, de sorte que les minorités, les nouvelles cultures, les entités professionnelles, les valeurs émergentes (telles que les modes de vie écoresponsables) et les nouvelles formes de coopération, d'organisation professionnelle et d'éducation puissent y trouver leur place;
  •  combler le fossé démocratique afin de rapprocher les citoyens et les institutions, de responsabiliser les citoyens, de faire respecter les droits et de résorber le décalage entre mémoire personnelle et mémoire collective.

Si les archives parviennent à combler ces fossés, elles jetteront alors un pont vers l'avenir.