En attendant Séoul: Yujue Wang, Nouvelle Professionnelle 2016-2017

ICA New Professionals | 22 August 2016

La présentation des membres du programme « Nouveaux professionnels » de cette année se poursuit.   Cette semaine nous vous proposons de faire la connaissance de Yujue Wang, archiviste chinoise.

J’ai entamé mes études d’archivage en 2004 à l’université de Wuhan. Après l’obtention de mon master en 2011, je suis venue poursuivre mes recherches en France. J’ai ensuite décroché mon doctorat en juillet 2014 à l’École nationale des chartes. Désormais de retour en Chine, à l’université de Wuhan, j’exerce en tant que chargée de cours à l’École de gestion de l'information, là où j’avais commencé mes études supérieures.

Mes études de sciences archivistiques en Chine et en France m’ont permis de constater l’énorme écart en matière de recherche archivistique qui existe entre la Chine et les cultures occidentales. Pays le plus peuplé au monde, la Chine compte 35 universités proposant l’archivistique en tant que spécialisation et au moins 500 enseignants (y compris les chercheurs) qui œuvrent dans ce domaine. Malheureusement, ceux-ci sont rarement impliqués dans les activités de l’ICA ou d’autres organisations internationales. C’est pourquoi, en tant que nouveau professeur, je souhaiterais jeter des ponts entre les archivistes chinois et ceux des autres pays, permettant ainsi à mes confrères du monde entier d’approfondir leur connaissance de nos méthodes et de nos recherches dans le domaine des archives. C’est pour cette raison que je me suis inscrite au programme « Nouveaux professionnels ». En outre, je fais partie des rares archivistes chinois sachant parler français : à ce titre, j’aimerais œuvrer en faveur d’un accroissement des possibilités d’échanges et de communications avec les pays francophones pour les archivistes de Chine.