ICA Adelaide 2019 : Appel à contributions

Thème : Concevoir les archives

Dates : 21 – 25 octobre 2019 (séances de la conférence du mardi 22 au jeudi 24 octobre)

Langues : anglais et français

La conférence « Concevoir les archives » est une initiative conjointe de la Société des archivistes australiens (Australian Society of Archivists – ASA), de l’Association des archivistes et gestionnaires de documents néozélandais (Archives and Records Association of New Zealand Te Huinga Mahara – ARANZ), du Conseil international des Archives (ICA) et de la branche régionale pour le Pacifique de l’ICA (PARBICA).

Plateforme et  formulaire pour le dépôt des propositions de contribution: Suivez ce lien pour déposer votre proposition de contribution

Date limite pour l’envoi des propositions : 28 février 2019 (23:59:59, heure d’Adelaïde ACDT).

Thème

Cette conférence conjointe sera l’occasion de réfléchir aux moyens permettant de placer systématiquement l’homme au centre de toutes nos interventions.

Au travers de ce programme, il s’agira de se pencher sur l'utilisation de l'empathie, de la créativité, de l'innovation, de l'expérimentation, du prototypage, et de la co-conception dans le cadre du développement de systèmes de conservation des documents, de structures de gouvernance de l'information, de programmes et de services d'archivage, de bâtiments ou espaces de stockage d'archives, ou d'archives numériques.

Notre objectif est de promouvoir une réflexion sur la manière d’appliquer des approches conceptuelles axées sur l’humain aux archives et aux documents d’activité et à la gestion de l’information et des données, et ce au profit des citoyens, des utilisateurs, des parties prenantes et des collectivités. Il ne peut être simplement question de se contenter d’idées : il est temps d’agir et de mettre en place de nouvelles pratiques permettant d’aboutir à des résultats concrets.

Le programme devra également offrir l’occasion d'explorer la manière dont nous gérons les documents et les archives de ce processus de conception lui-même, au travers d'un éventail de secteurs, de l'architecture à la mode, de la gestion technique à la gestion environnementale.

Parmi les sous-thèmes (liste non exhaustive) :

  • Co-conception de systèmes de gestion documentaire
  • Conception de systèmes de gestion documentaire dans les domaines créatifs, technologiques ou scientifiques
  • Innovations visant les archives numériques de nouvelle génération
  • Création d’archives communautaires et autochtones
  • Création de capacités d’archivage et de gestion documentaire grâce à une démarche « par conception »
  • Conception d’espaces et de bâtiments d’archivage à des fins de conservation, d’étude et d'apprentissage
  • Expérimentation et prototypage
  • Conception en matière de gouvernance et de programmes d’archivage pour répondre aux besoins des utilisateurs et des citoyens
  • Conservation de documents et d’archives relatifs aux processus de création
  • Créativité en matière d’archives.

Pour l’UNESCO, 2019 sera l’année internationale des langues autochtones. Nous nous intéressons donc également aux propositions d’intervention relatives à la manière dont les archives et les documents d’activité peuvent faciliter la conservation, la redynamisation et la promotion des langues autochtones à travers le monde.

Nature des propositions

Vous pourrez proposer des contributions relevant de l’une ou l’autre des catégories suivantes :

  • Intervention d’une durée de 25 minutes, suivie d’échanges avec l'assistance (5 minutes)
  • Échanges ou débats dans le cadre d’une table ronde comprenant trois ou quatre personnes et ayant pour objet le traitement d’un thème donné (séance de 90 minutes)
  • Échanges interactifs d’une durée de 30 ou 60 minutes.
  • Ateliers (voir ci-dessous pour de plus amples renseignements concernant les formats des ateliers et les exigences correspondantes).

Le Comité se réserve le droit de regrouper certaines contributions individuelles pour en faire des tables rondes.

Si vous avez des idées novatrices concernant la forme de l’une ou l’autre des séances, vous être prié(e)s de nous en faire part dans votre proposition.

Date limite pour l’envoi de propositions : 28 février 2019 (23:59:59, heure d’Adelaïde ACDT).

Le Comité du Programme examinera toutes les propositions reçues par le biais du formulaire de dépôt. Sa décision vous sera communiquée en mars 2019. Les inscriptions à la conférence seront ouvertes à partir de mai 2019.

Ateliers

Vous êtes invités à soumettre des propositions en vue de l’organisation d’ateliers se déroulant sur une demi-journée en vue de leur intégration au programme de la conférence. Le nombre de participants à un atelier sera limité à 25 et aucune interprétation simultanée ne sera prévue.

Les propositions d’atelier devront préciser les objectifs pédagogiques visés et leurs animateurs devront procéder à une évaluation selon les dispositions prévues au Programme de formations. La Responsable formations de l’ICA apportera son concours aux animateurs des ateliers ICA.

Nous accueillerons également avec plaisir toute proposition visant la tenue d’un atelier s’étendant sur la journée complète du lundi 21 octobre ou du vendredi 25 octobre.

À noter :

Les intervenants, animateurs, participants aux tables rondes et organisateurs d’ateliers devront s’inscrire à la conférence et s’acquitter de leur droit d’inscription ; il leur incombera également de financer leur déplacement et leur séjour à Adelaïde
Un tarif préférentiel sera proposé aux intervenants comptant rester pour toute la durée de la conférence
La remise d’une proposition n’est pas tributaire de l’appartenance à l’une des associations coorganisatrices
Il se peut que votre association propose un certain nombre de bourses aux intervenants à la conférence. Dans votre proposition, il conviendra donc d’indiquer si une aide vous sera nécessaire pour y assister.

Appel à intervenants et à animateurs de séances et d’ateliers

Nous sollicitons des propositions, entre autres, de :

  • Professionnels actifs en mesure de présenter des études de cas impliquant l’application de processus de conception aux programmes, aux prestations ou aux bâtiments d’archivage, aux systèmes de gouvernance, de gestion documentaire ou de conservation de données, en mettant en relief les démarches axées sur l’humain
  • Professionnels de la conception archivistique
  • Universitaires impliqués, de près ou de loin, dans des recherches sur les formes de conception, de créativité et d’innovation axées sur l’humain dans le domaine des archives, des documents d’activité, de l’information et du paramétrage de données
  • Étudiants en gestion d’archives, de documents d’activité, de l’information ou des données, ou dans des domaines connexes.

Publics cibles

La conférence vise les publics suivants :

  • Les archivistes et les professionnels du monde de l’archivage exerçant dans diverses institutions, par exemple dans des écoles, des communautés religieuses, des ONG, des entreprises ou des instances gouvernementales
  • Les personnes responsables de la conservation et de la diffusion des archives et fonds d’archives des collectivités et des peuples autochtones
  • Les gestionnaires de documents d’activité, d’informations et de données impliqués dans la conception de systèmes de gestion documentaire et dans la conservation à long terme de données numériques et analogiques
  • Les archivistes numériques
  • Les conservateurs de données
  • Les professionnels du secteur des archives relatives au design (par exemple : musées de l’architecture, archives de la mode…)
  • Les professionnels exerçant dans le domaine des documents d’activité et des archives au sein d’institutions GLAM (galeries, bibliothèques, archives, musées).