M. Misiwaini Qereqeretabua et Mme Salesia Ikaniwai

 

Misiwaini Qereqeretabua était le Directeur des Archives nationales des Fidji. La vision de Misiwaini pour les Archives nationales de Fidji était d’assurer une direction efficace pour améliorer la conservation et l'accessibilité du patrimoine documentaire des Fidji.

 

 Avant de rejoindre les Archives nationales, Misiwaini avait travaillé à l’Institut de la Langue et de la Culture fidjienne où il a contribué à compiler le tout premier dictionnaire fidjien monolingue et à enrichir la documentation et les archives de l'Institut pour les chercheurs, ainsi qu’un programme de cartographie culturelle avec l’objectif d’y inscrire la «connaissance traditionnelle» et les «expressions culturelles» dans tous les villages des Fidji.
Misiwaini avait récemment rejoint le bureau de PARBICA et nous étions impatients de profiter de l'excellente contribution qu'il aurait offerte à la branche.

Salesia Ikaniwai était bibliothécaire aux Archives nationales des Fidji. Salesia était une ardente promotrice de l'œuvre de PARBICA et avait été fortement impliquée tant dans l'administration du Bureau de PARBICA, durant son mandat en tant que Secrétaire générale de la branche, que dans le développement de la boîte à outils « un bon archivage pour une bonne gouvernance » de PARBICA.
Salesia a beaucoup contribué à l'archivage dans les îles Fidji. Récemment, elle avait été impliquée dans la mise en place du Comité Mémoire du Monde pour les Fidji. Salesia avait également entrepris des études dans le domaine de l'archivage audiovisuel, cherchant toujours à améliorer et à développer ses connaissances. Salesia avait encore beaucoup à offrir à l'archivage dans les îles Fidji et dans la région du Pacifique. Nous regretterons son expérience, son sourire et ses paroles aimables lors des réunions futures de PARBICA.

Les pensées et les prières de la famille PARBICA accompagnent les familles de Misiwaini et de Salesia, ainsi que le personnel des Archives nationales des Fidji pendant cette triste période.

Tena koutou i o tatou tini mate
Koutou kua wheturangitia
Ki te korowai o Ranginui
Koutou kua wehe atu ki te po
Ki te tua o Te Arai
Ki te okiokinga
I o tatou tupuna
Haere, haere, haere Salutations à tous nos morts
Vous qui avez été ornés comme des étoiles
Dans les cieux
Vous qui vous êtes éloignés de la nuit
Au-delà de Te Arai
Pour gagner le lieu de repos
De nos ancêtres
Adieu, adieu, adieu.