Quelle sera la prochaine étape ? Le Programme pour l’Afrique en 2021

2020 marque la fin de la phase 1 du Programme pour l’Afrique (AP). Cette phase a été menée par James Lowry avec le soutien du Comité consultatif et des coprésidents : Jamaâ Baida et Justus Wamukoya. 

La première phase de ce programme était axée sur six domaines de travail : 

  • Promotion d’institutions archivistiques fortes 
  • Rôle des réseaux professionnels régionaux en tant qu’infrastructures de défense et de promotion 
  • Attirer l’attention des Etats sur les archives grâce à la solidarité internationale 
  • Mise en place de programmes d’études 
  • Création de partenariats pour soutenir la formation dans le domaine de la conservation et de la préservation 
  • Formation pratique à la gestion et à la conservation des archives numériques 

Dans le cadre de ce dernier volet, les participants du Stage technique au Botswana ont élaboré le Programme sur la Conservation d’Archives Numériques (DRCP), un ensemble de matériels qui vise à traduire le savoir-faire technique en matière de conservation numérique en ressources faciles à utiliser pour enseigner aux nouvelles générations d'archivistes numériques. En novembre 2020, cette initiative a été sélectionnée comme lauréate du Prix DPC dans la catégorie Enseignement et Communications et d’un des Prix de l'innovation 2020 de la NDSA

En 2021, le Programme pour l’Afrique entamera sa deuxième phase, qui sera dirigée par deux nouveaux coordinateurs : le Dr Cleophas Ambira, qui sera chargé de la liaison avec les pays anglophones d'Afrique, et la Professeure Basma Makhlouf Shabou, qui sera chargée de travailler avec les pays africains francophones. 

Session de formation des formateurs à Dakar, Sénégal, du 21 au 25 octobre 2019 : La Professeure Basma Makhlouf Shabou, formatrice, et les particpants à la formation.

Crédits photo: Alain Dubois

Un nouveau leadership 

Le Dr Cleophas Ambira est le fondateur et le président actuel de l'Association kenyane des gestionnaires de documents et des archivistes (KARMA). Il travaille également comme responsable de la formation d’une grande banque commerciale d'Afrique centrale et orientale. Au cours des dix dernières années, il a été au cœur du processus de renforcement de la profession de gestionnaire de documents et d'informations au Kenya par l'intermédiaire de KARMA. 

Il est à la fois auteur, chercheur et consultant confirmé en matière de gestion de documents et d’archives. Il possède des qualifications professionnelles en matière de développement du leadership, de formation et de psychométrie. Il est également formateur en gestion des performances, en développement du leadership, en gestion des relations, en techniques de vente, en techniques d'entretien basées sur les compétences et en techniques d'animation. Le Dr Ambira est également un formateur en leadership accrédité par le Development Dimensions International (DDI), une organisation de recherche et de développement en leadership de renommée mondiale. Il est également formé aux techniques de coaching par l'Academy of Executive Coaching. 

Le Professeur Basma Makhlouf Shabou est la directrice du Master en sciences de l'information et la coordinatrice des études d'archivage à la Haute Ecole de gestion de Genève à la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale. Elle a obtenu son PhD en Sciences de l’information de l’école de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal. Elle détient également un troisième cycle en gestion de documents et une licence en études sociales. Elle a accompagné le programme national de la gestion des documents publics au sein des Archives nationales de Tunisie. Elle a contribué à l'enseignement et à la conception de divers programmes d'archivage dans différents pays (Université de Montréal ; Université de la Sorbonne Abu Dhabi ; Université de Mannouba, Tunisie ; Université d'A'Sharqiyah ; Université de Colombie britannique ; Université de Liverpool ; Université de Lausanne, Suisse). Elle codirige le projet DLCM 2 et est impliquée dans divers projets et associations internationales (InterPARES, PIAF, GIRA, GREGI) et dans des groupes d'experts au sein de diverses instances de l'ICA. 

Objectifs Phase 2 

La deuxième phase du Programme pour l'Afrique se déroulera entre 2021 et 2023. Pendant ces années, l'AP se concentrera sur deux objectifs : développer des initiatives durables d'échange de connaissances et développer la formation et les compétences des formateurs. 

Les objectifs de cette deuxième phase sont conçus pour être communs à l'Afrique francophone anglophone afin de renforcer l'uniformité et l'égalité sur le continent tout en tenant compte des similitudes et des particularités des deux régions. Dans la mesure du possible, les objectifs s'efforceront de favoriser les interactions entre les deux régions, étant donné qu'elles partagent des défis communs importants, indépendamment de leurs spécificités linguistiques et culturelles. 

Les deux objectifs sont alignés sur les stratégies de développement de l'Afrique ainsi que sur la stratégie du Programme. La promotion et les connaissances et compétences adéquates des professionnels des archives seront essentielles pour placer la gestion des documents et des archives au cœur du développement durable recherché par tous les pays africains. Pour plus d'informations sur ce programme, contactez-nous à l'adresse électronique programme@ica.org