FIDA à Reykjavik, Septembre 2015

Le Conseil d'administration du FIDA s'est réuni le 26 septembre et Sarah Choy de Hong Kong et Sharon Alexander Gooding de la Barbade ont été nommées administratrices de la réunion.

Le Fonds est destiné à aider les archivistes à soutenir leur organisation ou eux-mêmes, dans un environnement à faibles ressources, afin qu'ils puissent améliorer les moyens mis en œuvre pour la gestion de l'information et l'archivage. C'est un rôle complémentaire à celui de PCOM, qui soutient la communauté archivistique élargie. Les administrateurs ont étudié une vingtaine de candidatures pour un financement venues de pays d'Afrique de l'Ouest, Australe et de l'Est, d'Europe du Sud et du Sud-Est, du Moyen-Orient et d'Asie du Sud.

Après délibérations, certaines des candidatures ont été jugées plus appropriées pour être étudiées dans le cadre de la Stratégie pour l'Afrique de l'ICA sous l'égide de PCOM, tandis que d'autres pourraient plutôt faire partie de l'Endangered Archives Programme, administré par la British Library et centré sur la numérisation d'archives anciennes en danger. Le FIDA a pour l'instant financé la Fondation Arabe pour l'Image au Liban et le programme de formation pour la gestion de documents numériques au Sénégal. D'autres sont encore en négociation.


 

Le FIDA organise toujours une session spéciale à l'occasion du programme professionnel de l'ICA.

Cette année elle était consacrée à une présentation des administrateurs et de deux conférenciers représentant deux ateliers menés à bien et en partie financés par le FIDA. La première présentation était donnée par Cassie Findlay (Australie) pour le programme de formation aux documents numériques Record Keeping for Good Governance Training the Trainers organisé par Helen Gadzepo directrice de la Direction administrative des Documents et Archives publics (PRAAD) au Ghana du 7 au 11 septembre 2015. Cet atelier de 5 jours était intensif et visait tous ceux qui gèrent des documents dans les administrations ainsi que dans les archives. Soutenu par la Direction du Service public, ce programme de formation encouragera la formation dans le secteur de la gestion de documents dans tout le gouvernement.

La deuxième présentation nous a été donnée par Richard Wato, secrétaire général d'ESARBICA, au nom d'Ivan Murambiwa, le vice-président, qui a accueilli la conférence d'ESARBICA à Harare en juin 2015.  L'atelier relatif à la "Gestion et préservation des documents électroniques" était un atelier pré-conférence d'une journée. 347 jeunes archivistes, gestionnaires de documents et autres professionnels de l'information ont assisté à cet atelier. Les animateurs de cet atelier étaient James Lowry et Victor Nduna. Même si l'atelier était bien organisé et a été couronné de succès, il est clair qu'une journée n'était pas suffisante. Nous espérons que cette formation essentielle pourra être donnée sur une base plus régulière grâce à la Stratégie pour l'Afrique de l'ICA.

 

Delegates ESARBICA workshop FIDA 2015