Projets financés par le FIDA en 2015

En 2016, le Conseil d'Administration de FIDA a sélectionné les projets suivants, qui ont été implémentés durant l'année 2016:

 

2016 - SENEGAL: Séminaire pour former les formateurs à l'utilisation du logiciel libre de gestion d'archives MAARCH

Séminaire organisé par l'Association Sénégalaise des Bibliothécaires Archivistes et Documentalistes ASBAD, 18 participants (12-15 Juillet 2016).

Les participants ont été formés sur le logiciel open source pour la gestion des archives MAARCH et peuvent à leur tour former leurs collègues.

 

2016 - PAKISTAN: Formation et implémentation d'un système de gestion du patrimoine numérique au Citizens Archive of Pakistan CAP

Pour ce projet, le système de gestion du patrimoine numérique (DAM) nommé Extensis a été acheté et les employés du Citizens Archive of Pakistan (CAP) ont été formés et dotés des connaissances techniques nécessaires à la création, la maintenance et le développement de ce système.

Grâce à ce projet, CAP est capable de mieux rassembler et de mieux organiser les données archivées, qui constituent actuellement près de 1 800 entretiens et plus de 89 000 images conservées dans des disques durs externes dans trois villes, et ainsi d'améliorer l'efficacité et la productivité du premier fonds d'archives numériques d'histoire orale du Pakistan.

 

Projet d’appui à la gestion documentaire dans deux communes d’arrondissement de N’Djamena au Tchad

Le projet visait à mettre en place des conditions d’un archivage efficace et sûr au sein des deux communes au Tchad. Il s’est appuyé sur les normes et les méthodes du domaine pour élaborer une politique d’archivage, définir les exigences d’archivage et de conservation du flux et du stock, identifier les acteurs, maîtriser les coûts, évaluer la pertinence d’une réorganisation des archives, tenir compte des facteurs d’échec et de réussite.

 

Séminaires - Ateliers de sensibilisation sur l'importance des fonds Documentaires, Togo

L'objectif visé par le projet était de sensibiliser les agents de l’administration publique sur l’importance des fonds documentaires qui constituent l’un des éléments majeurs du patrimoine national. Ainsi sensibilisés, ceux-ci seront des relais sûrs auprès des décideurs et pourront faire le lobbying indispensable pour l’élaboration des orientations politiques et la définition d’un cadre juridique en

matière de conservation et d’accès permanent au patrimoine documentaire.

Deux ateliers de sensibilisation ont été organisés à Lomé et l'intérieur du pays.

Au total 62 personnes ont participés aux activités des ateliers.